Le numérique s’impose en entreprise. Il fait évoluer les façons de communiquer avec les clients et les fournisseurs. Même la relation entre l’entrepreneur et l’expert-comptable bénéficie des nouvelles technologies !

Les sociétés qui développent des logiciels de comptabilité proposent des solutions de plus en plus connectées que nous vous proposons de découvrir ici à travers quelques exemples.

Et nous les avons classés par niveau de dématérialisation, histoire d’y voir un peu plus clair !

compte

Niveau 1 : La comptabilité est gérée au niveau de l’entreprise puis transmise à un expert-comptable.

 La comptabilité est gérée au niveau de l’entreprise, avec des logiciels installés localement ou accessibles en ligne.

C’est le cas par exemple des solutions comme myAE.fr, pour les autoentrepreneurs ; une offre gratuite pour commencer permet de gérer devis, factures et relances. L’offre payante permet en plus de calculer votre chiffre d’affaire ou de simuler vos cotisations à partir du site.

Sur macompta.fr, vous trouverez un panel d’offres payantes mais spécialisées en fonction des métiers (commerçants ou artisans, professions libérales, SCI, associations, autoentrepreneurs …) et offrant, de plus, de stocker vos documents, de calculer votre liasse fiscale et de la transmettre en ligne sur le site de l’administration.

L’offre est encore plus large sur zefyr.net qui permet en outre de gérer les payes, les notes de frais et d’autres choses encore.

Toutes ces plates-formes permettent de dématérialiser les données, de les organiser. Mais elles restent dans les mains des entreprises en dehors de quelques fonctionnalités de déclarations qui peuvent être transmises à l’administration via les plates-formes.

Les données numérisées peuvent ensuite être partagées avec l’expert-comptable par les canaux habituels (mails, dépôt sur un cloud avec accès partagé comme Dropbox), ou en les déposant sur un site d’hébergement comme MyCompanyFiles par exemple, qui permet à l’entrepreneur de sauver et d’organiser sa comptabilité en ligne, et de partager son contenu avec l’expert-comptable. Ce dernier, peut quant à lui communiquer des informations à ses clients sous forme d’un fil d’actualité.

Niveau 2 :  La comptabilité est faite directement sur un cloud.

La comptabilité de l’entreprise est faite sur un cloud de type SAAS. L’entreprise et l’expert-comptable ont tous les deux accès au cloud. La collaboration est élevée, et l’expert-comptable n’a qu’à se connecter pour voir en temps réel la situation de l’entreprise, la conseiller dans ses démarches ou l’avertir de risques potentiels.

C’est le cas de l’offre pour expert-comptable de Cegid, qui les invite à utiliser la plate-forme et à la proposer à leurs clients. En outre Cegid propose toute une gamme de services de Niveau 1 en fonction des métiers, des services de paie et de gestion des RH.

Dans le même esprit, il y a QuickBooks. L’accès à la plate-forme est payant pour les entreprises mais gratuit pour les experts-comptables qui sont invités par l’entrepreneur à utiliser cette solution.

Les avantages de ces solutions sont multiples : les logiciels en ligne sont toujours à jour, accessibles partout et à tout moment. La collaboration entrepreneur/expert-comptable est directe et personnalisée.

Niveau 3 : L’expert-comptable est la plateforme de comptabilité.

Votre comptabilité est gérée par un cabinet à travers la plate-forme. Vous saisissez les informations en ligne.  Et n’avez à priori pas de contact direct avec l’expert-comptable.

Il y a plusieurs exemples de cabinets dématérialisés : Rue de la payele net expert-comptable, comptadirect.fr , ça compte pour moi ou compta in touch. Dans ce cas, les experts comptables travaillent directement depuis la plate-forme, utilisant les informations que vous leur donnez, et effectuant les tâches que vous nécessitez. Petite nuance chez Fred de la compta, vous scannez tous vos documents et c’est eux qui se chargent la saisie. Que demande le peuple !

L’offre de ces cabinets experts-comptables 2.0 est aussi riche que dans un cabinet expert-comptable physique : conseil juridique, RH, accompagnement personnalisé, etc.

En conclusion, le numérique élargi l’offre en expertise-comptable pour les entreprises. Quel que soit le budget d’une société ou ses besoins, il existe des solutions totalement ou partiellement connectées qui sont un gain de temps pour l’entreprise et l’expert-comptable, d’un moindre coût, et d’une plus grande fiabilité que les méthodes traditionnelles (stockages sécurisés, peu de manipulation des données par l’humain, mises à jour automatiques des données fiscales).

00051

 

Et vous, quels outils utilisez-vous pour échanger avec votre expert-comptable préféré ?

 

newsAbonnez-vous à la newsletter TANu