Quelques lectures pour les juilletistes : Big Data, Startup, bug, fuites de données et avenir du travail…

Les vacances d’été approchent, elles ont même commencé pour quelques chanceux désireux d’éviter les flux discontinus de vacanciers épuisés par les montagnes d’email en retard, les incessantes pannes de leur SI ou leur dernier passage du test TANu…

Mais entre 2 randos, quelques siestes et beaucoup de mojitos, il va falloir meubler ces vacances. Voici donc une petite sélection (en partie recyclée) de lectures indispensables pour votre culture numérique et surtout pour réfléchir un peu à notre condition d’humains cyberdépendants. Il y en aura pour tous les gouts : livre, BD d’anticipation et comics.

Big Data, Smart Data, Stupid Data

Un livre d’Antoine Denoix qui après avoir fait ses premières armes chez Google France a rejoint AXA France en 2014, dont ilintègre le Comité Exécutif d’AXA France, en charge de la Direction Marketing, Digital et Service-Client.

La « data », tout le monde en parle. Les gains directement liés à son utilisation, moins. Surtout lorsqu’on s’éloigne du soleil de la Californie. Dans les entreprises « traditionnelles » comme les administrations publiques, les réalisations ne sont pas à la hauteur des investissements humains, financiers, consentis. C’est, souvent, après quelques mois, la « gueule de bois ».

Ce manuel a été écrit pour aider à l’éviter. La mise en œuvre d’une stratégie « data » n’est pas un sprint, un marathon, mais bien un voyage. Elle nécessitera d’ajuster l’ensemble de l’organisation : les procédures, les ressources humaines, la culture, etc. jusqu’à la proposition de valeur de l’organisation.

A découvrir sur Amazon : https://www.amazon.fr/Stupid-comment-vraiment-valoriser-donn%C3%A9es/dp/2100773518

Je lance ma start-up

Le nouveau livre de Christophe Blazquez, créateur de La Mélée Adour.

Le contexte économique compliqué, le souhait de s’épanouir professionnellement et personnellement, l’envie de découvrir de nouveaux horizons, entraînent de plus en plus de personnes dans l’aventure entrepreneuriale. La majeure partie de ces nouveaux « entrepreneurs débutants » choisissent de s’orienter vers le modèle de la « startup ». Mais, qu’est-ce qu’une startup ? Quels sont les facteurs clés de succès pour mener à bien son projet ? La startup montée dans son garage est-elle encore possible ? Une startup reste une structure fragile qui nécessite de s’entourer convenablement, elle est une entreprise à part entière. C’est pourquoi il faut établir une solide stratégie pour réussir dans ce domaine convoité mais encore sélectif. Ce livre permet aux débutants comme aux initiés de structurer leur démarche en suivant des mécanismes, outils et méthodes éprouvés.

A découvrir sur Amazon : https://www.amazon.fr/Je-lance-startup-Comment-transformer/dp/235953548X

Un monde meilleur – Survivre dans une société numérique

J’ai rencontré récemment l’auteur Thierry Venin pour de toutes autres raisons et j’ai réalisé que nous n’avions jamais parlé de cet ouvrage sur le blog TANu. Une erreur que nous nous empressons de réparer tant ce livre est une invitation à réfléchir sur l’avenir du travail et de notre condition de travailleur avec le numérique.

Thierry Venin, docteur associé au laboratoire Société environnement territoire de l’UPPA et directeur de l’Agence départementale du numérique 64 (Pyrénées-Atlantiques), met en lumière les conséquences de « l’absence de prise de conscience du nouvel écosystème numérique de travail tertiaire »  qui renforce « les effets pervers de la tyrannie du moment » et le stress qui l’accompagne.

 A lire absolument pour tous ceux, et visiblement ils sont si nombreux qu’on se demande pourquoi il faut écrire de tels livres, qui veulent le Bonheur, la bienveillance et la qualité de vie au travail.

 

Bug (Livre 1)

Le nouveau récit d’anticipation d’Enki Bilal.
Dans un avenir proche, en une fraction de seconde, le monde numérique disparaît, comme aspiré par une force indicible. Un homme, seul, malgré lui, se retrouve dans une tourmente planétaire.
Plus de réseau et surtout plus de données nulle part, le moindre disque dur, le moindre serveur, la moindre clé USB, tout est vide de contenu numérique… Le blog TANu n’est même plus alimenté par ses brillants articles. La panique.

The Private Eye

Enfin, notre coup de coeur va à cette oeuvre originale découverte par hasard malgré déjà quelques années d’existence… Mea culpa, une telle négligence ne se reproduira plus.
L’histoire : en 2076, après la révélation publique de l’ensemble des données contenues dans le « cloud », l’ensemble des habitants de la Terre cherche à cacher son identité en portant des masques. Paparazzi et détectives privés se retrouvent à exercer le même métier, tel Patrick Immelmann, protagoniste principal de la série qui se retrouve mêlé à une intrigue le dépassant rapidement.
The Private Eye est un comics qui nous change un peu de Marvel et autres DC Comics. Les auteurs, l’Américain Brian K. Vaughan et le dessinateur espagnol Marcos Martín  ont d’abord choisi de publier les dix épisodes entre 2013 et 2015 sur le site Panel Syndicate, qui permet aux lecteurs de les télécharger en payant le prix qu’ils veulent, y compris une somme nulle.
Les auteurs ont finalement choisi de publier l’intégrale des 10 épisodes au format papier en octobre 2017, un très bel ouvrage de 300 pages dans un format à l’italienne plutôt inhabituel.
Vous pouvez donc au choix : le télécharger en anglais, espagnol et portugais (quelques épisode en Français mais pas tous) sur Panel Syndicate en payant le prix que vous voulez  ou acheter l’intégrale en français au format papier  sur le site de l’éditeur Urban Comics.
Bonnes lectures à tous.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *