Pourquoi 2019 sera l’année digitale de votre entreprise ?

Voici 10 raisons pour lesquelles votre entreprise, petite ou grande, doit enclencher la vitesse supérieure dans la digitalisation de ses services et de ses équipes.

1) Les sociétés pallient à la baisse de leurs activités traditionnelles et gagnent du terrain sur leurs concurrents grâce au numérique

Pourquoi toutes les grandes sociétés se mettent-elles au numérique ? Parce qu’elles veulent accroitre leur chiffre d’affaire et leurs bénéfices.

Passer outre le numérique pénalise les sociétés qui sont sur des marchés à forte concurrence. A titre d’exemple, on peut citer le distributeur Carrefour qui s’est vu largement débordé ces deux dernières années par ses concurrents sur Internet. En cause, la société a manqué le virage du digital en ne déployant pas assez vite son accès au Drive et ses plateformes e-Commerce (autre article ici).  

Un article paru dans Les Echos (2016) traitait de la lente mutation de 75 entreprises du CAC 40 vers le digital, et de cette voie inconditionnelle qui constitue une parade contre la baisse des activités traditionnelles. 

Dans votre société, qui vous conseille ? Votre CoDir a-t-il la culture e-Business qui permettra à votre entreprise de prendre le virage numérique à temps ?

 

2)  Les stratégie digitales laissées au hasard font perdre de l’argent 

Des investissements trop élevés ou mal pensés, peuvent générer des dettes insurmontables pour les sociétés : investissements en communication digitale trop importants, investissements structurels digitaux surdimensionnés, boutique e-commerce mal pensée… Toutes les entreprises ne pourront pas recruter un CDO ( Chief Digital Operator) ou un expert digital à même de leur éviter de mauvais investissements.

Car désormais, pour s’assurer  que vos investissements seront pérennes, il faudra que vos responsables aient une bonne culture générale numérique, en plus de leurs autres compétences.

Si votre PDG possède cette culture numérique, vous êtes sauvé. Mais si ce n’est pas le cas, il faut trouver dans votre entreprise des ambassadeurs digitaux, c’est à dire des personnes qui ont une bonne culture digitale, et qui vous conseilleront sur l’aspect numérique de vos futurs développements.

3) Google a 20 ans, Linkedin 17 ans, Facebook 14 ans, ..

« Tout le monde » les connaît,  « tout le monde » les utilise dans la sphère privée. Mais beaucoup ignorent encore comment s’en servir de façon professionnelle 

Connaissez-vous les codes de conversation sur Twitter ? Votre entreprise fait-elle bien d’utiliser Facebook plutôt qu’Instagram ? Vos commerciaux doivent-ils êtres actifs sur LinkedIn ou vous-même ? Ou les deux ? Ou tous vos employés ? 

Pour une petite entreprise la question se pose et se posera encore longtemps : à qui, parmi vos employés, pouvez-vous confier les rênes de vos réseaux sociaux et de votre marque employeur ? 

4) La cybersécurité et le harcèlement en ligne sont des nouveaux risques

Phishing, ransomware et autres tentatives de hacking font désormais partie de la liste des risques des  entreprises. Votre anti-spam, et vos informaticiens sont à même de détourner un certain nombre de ces attaques. Mais quand il s’agit d’un mail suspect d’un organisme ou d’une personne avec laquelle vous avez l’habitude de traiter, d’un contact LinkedIn envahissant, d’un troll sur les réseaux sociaux de votre entreprise ….  Il y a quelques bons réflexes à avoir.

Et ils s’acquièrent avec l’expérience et la culture internet.

5) Les RGPD

Ce règlement européen pour assurer la protection des données privées vous contraint à mettre en place différents niveaux de sécurité pour assurer la protection des données de vos consommateurs, de vos clients, de vos collègues, … Désormais, anonymisation, cryptage des données, accès limité et utilisation unique sont les maîtres mots de la conservation et du traitement des données privées que vous collectez. Et la liste des contraintes liées au RGPD est bien plus longue; les RH sont également concernées avec les données des collaborateurs .

Chez vous, où sont stockées ces données privées ?  Sont-elles utilisées sur des terminaux ?  stockées sur des serveurs locaux ou en cloud, etc.. ?

Assurez-vous que vos collaborateurs aient les réflexes RGPD. Car l’amende peut-être salée… jusqu’à 4% du CA de l’entreprise.

6) Le Cloud et les SAAS

Pour des raisons de sécurité, d’accessibilité, de portabilité, votre entreprise est ou sera amené à mettre ses données sur des serveurs distants (ou Cloud) et à les exploiter à distance (ou Software as a service, SAAS).

Les collaborations, les flux entre les différents étages hiérarchiques s’en trouveront modifiés, généralement pour plus de fluidité. Vous attendrez alors que vos futures recrues soient rapidement capables de travailler dans cet environnement.

Pour cela, assurez-vous que vos futures recrues ont la culture digitale suffisante pour s’adapter au degré de sophistication technologique de votre entreprise.

7) Ordinateurs portables, smartphones, tablettes sont des outils « de base »; mais…

 Ce sont des outils hautement technologiques, associés au “kit” logiciel de base :  outil de bureautique, client mail, calendrier partagé…

Et contrairement à ce que l’on pense, tout le monde ne sait pas utiliser cette technologie de base, par manque d’intérêt ou d’accès. Pensez-y avant de lancer votre nouveau commercial dans la nature avec un iPad et un tout nouveau CRM (Customer Relationship Management), sans l’avoir formé. C’est l’efficacité de vos collaborateurs et l’image de votre entreprise qui sont en jeu.

Si votre entreprise possède un certain niveau technologique, il faut vous assurer que vos nouveaux employés  sauront utiliser ces technologies, lors du recrutement ou en les formant dès leur arrivée.

Sinon, vous risquez de vous désillusionner, et de penser que la technologie vous fait perdre du temps et de l’argent,  alors que vous aurez simplement oublié le côté humain de la transformation digitale.

8) Les objets connectés

Plein de nouveautés tous les jours, pour vous faciliter la vie, sécuriser votre entreprise, améliorer vos services, etc.. Si vous êtes vous-même un geek, vous saurez mettre à profit cette curiosité naturelle pour votre entreprise. Sinon,  assurez-vous de vous entourer d’un ou plusieurs « geek » et de les garder les sous la main pour vous faire une petite revue de technologie de temps à autre.  Un test de culture digitale est l’outil idéal pour découvrir cette nouvelle armée de geek. 

9) Vous

Oui, vous ! Vous êtes chef(fe) d’entreprise, vous êtes Directeur(trice), vous êtes RH, vous êtes commercial(e), .. vous êtes peut-être à même de conduire la transformation digitale de votre entreprise, de diriger les projets, ou de conseiller vos collaborateurs sur ce sujet. Mais il se peut aussi que d’autres personnes que vous soient plus compétentes, et plus à même de porter ces projets.

Dans tous les cas, il faut mettre le sujet sur la table, dès maintenant;  et aborder l’aventure du numérique avec vos collaborateurs dès aujourd’hui.

10) Tout ce que vous manquerez si vous ne vous mettez pas au digital en 2019

Personne n’est devin. Mais il est sûr que vous perdrez un an dans une révolution technologique et humaine qui va à la vitesse de la lumière.

Votre entreprise ne peut plus se passer d’un certain nombre d’outils : des ordinateurs, des imprimantes, des téléphones. Ce sont des outils du XXème siècle. Demain commence aujourd’hui pour vous, avec des nouveautés technologiques, de nouveaux usages et des collaborateurs qui sauront tirer profit de ces innovations.

TANu accompagne vos équipes tout au long de l’année avec sa plateforme de culture digitale : test en ligne et plateforme d’auto-formation (vidéos, podcasts, articles…); ou formations sur le numérique.

TANu vous permet en outre de tester vos futures recrues sur leur culture numérique,  en toute autonomie.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *